Revue annuelle du programme de renforcement de la nutrition: Néné Hawa SY, responsable du bureau exécutif régional.

0

Reportage: Frédéric DIALLO.SANTE: Revue annuelle du programme de renforcement de la nutrition: Néné Hawa SY, responsable du bureau exécutif régional.

LANCEMENT DE « SÉNÉGAL DEM DIK » Le Dg de DDD sollicite les prières de Mgr Benjamin Ndiaye

GFM – (Dakar) Le Directeur Général de Dakar Dem Dik (DDD) Me Moussa Diop à la tête d’une forte délégation s’est rendu ce vendredi chez l’Archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye pour recueillir ses prières pour le lancement des nouveaux bus interurbains de cette société de transport du Sénégal.

S’adressant à l’archevêque, le Dg de DDD a indiqué que jamais un projet aussi grand n’a été initié par une autorité. Une commande de plus 400 véhicules. Au départ les gens disaient que c’était un projet utopique. Mais aujourd’hui, le président de la République, Macky Sall l’a réalisé pour soulager les populations dans la mobilité urbaine et interurbaine.

Avant de solliciter les prières du chef de l’Eglise sénégalaise. « Nous sommes venus recueillir vos prières pour que le lancement de Sénégal se passe bien. La sécurité routière fera partie de nos priorités. Il ne faut plus que les sénégalais soient victimes de certains acteurs du transport lors des fêtes religieuses avec des hausses de tarifs non justifiés » a dit Me Moussa Diop.

« Sénégal Dem Dik ne changera pas de tarifs. Le  tarif de Janvier sera le tarif de Décembre » a assuré Me Diop.

Pour sa part, l’Archevêque, Mgr Benjamin Ndiaye a indiqué que le « transport c’est toute une philosophie de de mettre en rapport des personnes. Votre secteur a un caractère humain. Vous permettez à des personnes d’aller et de venir ».

Il a invité le Directeur général à entretenir le matériel pour qu’il ait une longue durée de vie. Mais surtout à promouvoir la culture de la discipline. Parce que, dit-il :  « Au Sénégal, on a des problèmes avec la discipline. Il faut promouvoir les bons comportement » a conseillé Mgr Benjamin Ndiaye.

Il s’est dit sensible à l’accroissement du parc de DDD pour répondre aux besoins de la banlieue profonde et des autres régions du Senegal.

Pour finir, il a prié le Seigneur pour que DDD atteigne ses objectifs et soit préservé de tout accident. « Que le Seigneur vous garde et vous bénisse tous » a prié Monseigneur Benjamin Ndiaye.

 

 

IGFM

ARABIE SAOUDITE : L’APPEL AU SECOURS DE 477 SENEGALAIS ! (El Hadji Gorgui Wade NDOYE)

C’est l’enfer depuis plus de 9 mois pour ces honnêtes travailleurs qui sont partis avec de très bonnes conditions et d’excellents contrats en Terre Sainte ! La cause de leur misère actuelle: le retard du paiement de leur salaire au moment où la société de la grande famille des Hariri du Liban propriétaire de cette entreprise privée endettée jusqu’au cou est en faillite !

Les engagements financiers des Hariri dont les salaires s’élèvent à 4 milliards de dollars ! Les Sénégalais ne sont pas les seuls, il y a au moins 38.000 travailleurs dans la même situation. En effet 90 pour cent des travailleurs de la Famille Hariri en Arabie saoudite sont des immigrés.

La situation a créé des émeutes mais comme l’Arabie saoudite n’est pas championne de la liberté de la presse, les horreurs qui s’y passent sont enveloppées dans un voile invisible. Quoiqu’il en soit, partis en très bonne santé mentale et corporelle, la majorité des Sénégalais de cette entreprise vit dans une détresse morale notamment sur les sites où les restaurants sont fermés.

Sans argent, ils attendent l’aide du Consulat dont souvent ce sont les propres agents qui se cotisent pour leur venir en aide. Ce qui est dérisoire. Bien dérisoire même s’il faut le saluer!

Au pays, les familles de ces braves gens sont aussi endettées. Comment alors rentrer sans avoir son dû?
Beaucoup avaient fondé une famille avec leurs économies, soutenu leurs parents, construit des maisons et les voilà obligés de tendre la main pour manger. Qui connaît la grande dignité des Sénégalais peut mesurer la profondeur d’une telle déroute morale !

La chute du cours du pétrole, la nouvelle politique d’austérité des Saoud ont mis du plomb dans l’aile des secteurs du BTP. La famille Hariri sous les feux des critiques a une responsabilité à assumer en lieu et place de se pavaner dans les soirées mondaines. ContinentPremier sait que la diplomatie sénégalaise s’active, toute cette semaine des compatriotes sont reçus au Consulat mais cela ne suffit pas. Il faudrait bien sûr que le Ministre du Travail du Sénégal aille en Arabie saoudite discuter avec son homologue. Les assurances du vice Ministre du travail saoudien pourraient alors être suivies d’effets. On l’espère!

Près de 500 Sénégalais, ce n’est pas rien ! Le Gouvernement du Sénégal qui n’est en rien responsable de cette situation a clairement cependant une obligation de protéger les citoyens sur toutes les latitudes ! En Arabie saoudite, de patriotes honnêtes et travailleurs nous lancent un Appel. Nous ne pouvons pas les ignorer non pas seulement par humanisme mais par devoir.
j’y reviendrai.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE. Journaliste accrédité aux Nations Unies-Genève.
Directeur du magazine panafricain en ligne www.ContinentPremier.Com

Guéguerre pour le leadership de l’Apr à Dakar : Les partisans d’Amadou Bâ sonnent la fin de la récréation

“Nous n’accepterons plus jamais que des gens qui ne peuvent même pas remplir une boutique ou un taxi s’attaquent au ministre Amadou Bâ”, a lancé le conseiller municipal Khadim Gadiaga, jeudi, en marge de la cérémonie de remise de matériels et d’équipements sportifs aux 26 associations sportives et culturelles des Parcelles Assainies.

Ceci dit, les partisans du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan semblent sonner la fin de la récréation et, du coup, avertissent les détracteurs de leur leader.

En effet, ces derniers ont apporté la réplique aux contempteurs de leur leader attaqué à tout bout de champs, depuis qu’il a été annoncé comme patron des apéristes de la capitale. Selon le lutteur-politicien Khadim Gadiaga, “Amadou Bâ n’est pas dans des querelles de positionnement ou de leadership. Il est au-dessous des contingences politiciennes et/ou partisanes”, explique-t-il avant de rajouter qu’il (Amadou Bâ) leur a toujours exhorté de “travaillant tout en montrant les réalisations du président Macky Sall et ainsi laisser la bouche aux calomniateurs mus par leur intérêt crypto-personnel et non celui de la population”.

Khadim Gadiaga fait remarquer que “le gens doivent savoir que les Parcelles Assainies font Dakar et qui les contrôle, contrôle Dakar”. Le ministre Amadou Bâ a offert des équipements sportifs qui avoisine les deux millions cinq cent mille francs Cfa.

senego