Mont-Rolland: les populations considèrent de lâche, l’acte de sabotage perpétré contre le projet…

« CE N’EST PAS TOUJOURS  QUAND ON DIT NON, QUE C’EST NON.MESSIEURS DITES OUI, C’EST MIEUX DE VOULOIR  FAIRE CHAVIRER UN BATEAU QUI EST DÉJÀ  À  QUAI. »

(Frédéric DIALLO)-Mont-Rolland: les populations considèrent de lâche, l’acte de sabotage perpétré contre le projet et les travailleurs étrangers de « QUALITY FRUIT SENEGAL SUARL »pour elles, c’est déjà tard, car sur les 65 jeunes qui ont commencé à travailler dans ce projet , les 59 sont de Mont-Rolland…

Après l’arrestation des frères SECK, suite à l’attaque au coupe-coupe contre les travailleurs du projet;  puis relâchés suite à l’intervention du maire Yves Lamine CISS, qui ne veut pas voir ses concitoyens souffrir.

Les populations ne se sont pas faites priées.Elles expliquent comment ce projet est entré dans Mont-Rolland, sur proposition d’un fils du terroir; un inspecteur de police à la retraite; Alexis MBENGUE de Loukhouss, le village où les agresseurs Alioune et Oumar SECK sont originaires; mais pas le maire.

Elles disent que ce sont elles mêmes (les trois villages concernés: Fouloume. Loukhouss et Ndiaye Bopp) qui ont discuté et accepté que le projet soit implanté, car souvent la famine tape aux portes de Mont-Rolland et il est souvent honteux de tendre toujours la main.

Mieux c’est de travailler et de faire travailler, raison pour laquelle, elles ont sauté sur la première occasion,qui « Quality FRUIT Sénégal Suarl »…

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *