(AUDIO) »Le capitaine Issa DIARRA est bel et bien vivant »:Malick Diouf pêcheur, témoin oculaire du naufrage du bateau le « Diola »

                               

                                    (ECOUTER L’AUDIO)

(Frédéric DIALLO)-Malick Diouf pêcheur, témoin oculaire du naufrage du bateau le « Diola »

« Le capitaine Issa DIARRA est bel et bien vivant, je l’aie repêché et déposé dans un bateau qui battait pavillon Grec, qui allait en Gambie comme tant d’autres rescapés ou morts ».

Il est le seul responsable du naufrage du bateau. Il a été repêché  par Malick DIOUF le témoin oculaire du naufrage; la première personne à avoir assisté au chavirement.

Selon Malick. ‘’j’espère qu’il ne s’est pas suicidé. Il portait une culotte treille et un tee-shirt de couleur rouge.

Où se cache-t-il. Qui le cache ? »

Il raconte ce qu’il a vu:« Au moment où le « Diola » coulait, j’ai appelé le port de Dakar pour donner la position du bateau qui était de 14/41, mais hélas. Ce qui m’a étonné le plus dans cette affaire, on n’a jamais parlé du capitaine Diarra, parce que  les gens le croient mort, or que je l’aie repêché».

Toujours selon Malick Diouf. Si quelqu’un devait passer devant le procureur; la justice doit tout d’abord commencer par le Capitaine ». Suivant le témoignage de tous ceux qui ont vu le bateau au moment de son départ du port de Ziguinchor. Il était complètement à plat et voguer incliné. Ceci est Justifié, tout d’abord par le poids des camions qui étaient chargés à bord et par le surcroît de passagers de plus de 2000 que de 445. « Lorsque la tempête a commencé, le capitaine était dans le bateau, mais où?

Faute de n’avoir pas quelqu’un au poste de navigation ou de commandement, le bateau a chaviré, avec une radio inerte, qu’aucun autre bateau ne pouvait détecter pour venir à sa rescousse. S’il (Diarra)  était là, il aurait diminué la vitesse et changé de cap, pour mettre le bateau dans un sens où la tempête ne pourrait pas le pousser à la dérive, mais il n’y avait personne ».

« Le Capitaine Diarra, c’est moi-même qui l’aie repêché. Il portait une culotte treille et un tee-shirt de couleur rouge, c’est lui-même qui m’a déclaré que c’était lui le capitaine Diarra. Ça me fait mal d’entendre des gens, qui ne savent pas, comment les choses se sont déroulées ;intervenir de tort et à  travers ».

« Une tempête ne dure au maximum que vingt (20) minutes, s’il était là; en bon Capitaine; il n’aurait qu’à changer de direction et prendre le cap pour Dakar ».

« Avec tous ces détails, le capitaine Diarra est le seul responsable et les gens ne parlent pas de lui ».

Vu ce qu’à dit Malick Diouf, Diarra a été repêché, donc il n’est pas mort, il est bien vivant. Ce dernier l’a  déposé dans un bateau Grec en partance pour la Gambie; comme tous les autres rescapés et morts que le pêcheur Diouf a pu récupérer. Où se cache –t-il, ou qui le cache ? Pourquoi une poursuite judiciaire n’a pas été enclenchée contre lui. Affaire à suivre…

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *