Prise d’otages à Paris : que s’est-il passé rue des Petites écuries ?

(lintern@ute)Prise d’otages à Paris : que s’est-il passé rue des Petites écuries ?

L’ESSENTIEL

Il était 16 heures environ ce mardi lorsqu’un homme a fait irruption dans les bureaux d’une agence publicitaire située rue des Petites écuries, en plein coeur du Xe arrondissement de Paris. Alors qu’il s’était fait passer pour un livreur de repas, il a d’abord blessé un homme à l’arcade avant de prendre en otagesdeux personnes – et non trois – a indiqué la préfecture de police de Paris.

Des dizaines de policiers de la BRI sont rapidement arrivés sur place, bouclant la rue et une partie de ce quartier animé. Une négociation a été entamée vers 17h30 avec le forcené, qui aurait demandé à être mis en relation avec l’ambassade d’Iran pour « transmettre un message au gouvernement ». Ses motivation sont encore « floues », a fait savoir une source de l’enquête à l’AFP, mais il ne semblerait pas que cette prise d’otages soit de nature terroriste. Vers 19h50, l’assaut a été donné. L’individu a été interpellé par les forces de l’ordre vivant. Les deux personnes retenues en otage seraient en bonne santé. Suivez toutes les dernières informations dans notre direct.

EN DIRECT

23:40 – L’arme de poing était factice

FIN DU DIRECT – Youssef O., l’auteur de 26 ans de la prise d’otages qui a eu lieu cet après-midi dans le dixième arrondissement de Paris, avait indiqué être équipé d’une arme de poing, en plus du bidon d’essence qu’il arborait lorsqu’il est entré dans les bureaux du numéro 45 de la rue des Petites Écuries. C’était faux : il s’agissait en réalité d’un fusil d’assaut en plastique (modèle HK G36). Le jeune homme est en garde à vue et fait l’objet d’une enquête pour « enlèvement et séquestration sans libération volontaire avant le septième jour, violences avec arme, détention d’arme, menace de crime ou de délit et tentative d’homicide volontaire ».

23:00 – Des premières informations sur l’auteur de la prise d’otages, âgé de 26 ans

Même si ses motivations restent très floues, l’identité de l’auteur de la prise d’otages du dixième arrondissement de Paris est désormais connue des médias. Né le 30 juillet 1991 au Maroc, Youssef O. n’a jamais été signalé au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste). Les propos qu’il a tenus durant la prise d’otages sont totalement incohérents. L’homme de 26 ans a notamment mentionné l’affaire qui oppose deux policiers et le jeune Théo, ainsi que la disparition de Maëlys, la petite fille retrouvée décédée après des mois d’enquête.

22:10 – Que sait-on des otages ?

Deux personnes ont été prises en otage en fin d’après-midi, rue des Petites écuries, à Paris, affirme la préfecture de police de Paris. Elles sont restées quatre heures avec le preneur d’otages. « L’un d’eux a été aspergé d’essence », affirme BFMTV. Une personne de l’immeuble a été blessée par le preneur d’otages à l’arcade, avant de parvenir à s’enfuir, ajoute Ouest France. Elle a ensuite été prise en charge par les secours. Une femme enceinte serait également parvenue à s’enfuir de l’immeuble.

21:40 – Ce que l’on sait du preneur d’otages

On en sait plus sur l’homme qui a pris en otage deux personnes, rue des Petites écuries, à Paris. Une source judiciaire a indiqué à Franceinfo qu’il s’agissait d’un Marocain âgé de 26 ans. L’homme ne serait ni fiché S ni répertorié dans le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, toujours selon le média. En revanche, son nom figurerait au TAJ, le fichier des antécédents judiciaires, selon Ouest France. Les motivations de cet homme restent floues. Il a été placé en garde à vue après son interpellation.

21:02 – Une enquête contre le preneur d’otages a été ouverte par le parquet de Paris

Placé en garde à vue, l’auteur de la prise d’otage qui a eu lieu cet après-midi dans le dixième arrondissement de Paris fait désormais l’objet d’une enquête. Ouverte par le parquet de Paris, elle porte sur divers chefs d’accusation : « enlèvement et séquestration sans libération volontaire avant le septième jour, violences avec arme, détention d’arme, menace de crime ou de délit et tentative d’homicide volontaire ». Le preneur d’otages aurait légèrement été blessé à l’arcade pendant un échange de coups.

20:26 – Un bilan positif malgré des motivations toujours inconnues

L’auteur de la prise d’otages qui a eu lieu dans le dixième arrondissement de Paris cet après-midi a été interpellé. Les faits se sont déroulés très vite : il est entré dans une entreprise, au numéro 45 de la rue des Petites Écuries, avec un bidon d’essence, en indiquant qu’il avait une arme de poing. Ce qu’il s’est passé ensuite est encore flou : on ne connait pas les motivations du forcené, ni ce qu’il s’est passé exactement après la prise d’otages. Nous savons en revanche que les deux victimes sont saines et sauves.

20:14 – La maire de Paris remercie les forces de l’ordre

« La prise d’otage rue des Petites écuries est terminée. L’individu a été interpellé », confirme à son tour Anne Hidalgo, la maire de Paris, sur Twitter. Et ajoute : « Les otages sont sains et saufs. J’adresse mes sincères remerciements aux forces de police et de secours, qui ont une fois encore démontré leur sang-froid et leur professionnalisme. »

20:10 – Gérard Collomb salue « le professionnalisme et la réactivité » des forces de l’ordre

Le ministre de l’Intérieur a réagi à la suite de l’interpellation du preneur d’otages rue des Petites écuries, à Paris. Gérard Collomb confirme que les otages sont hors de danger. « Je salue le professionnalisme et la réactivité des forces de police et de secours, en particulier la BRI et les pompiers de Paris dont l’appui a été déterminant », écrit-il sur son compte twitter.

19:56 – L’auteur a été interpellé, les otages sains et saufs

L’auteur de la prise d’otages qui a eu lieu mardi 12 juin, rue des petites écuries, a été interpellé vivant, selon la préfecture de police. Les trois personnes retenues en otage, dont une femme enceinte, seraient en bonne santé. La Brigade de recherche et d’intervention (BRI) et la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) étaient réunies sur les lieux de la prise d’otage.

19:32 – Prise d’otages à Paris : le quartier toujours bouclé

Alors que les négociations sont toujours en cours et les trois otages toujours retenus par le forcené, le quartier de la rue des Petites écuries est toujours bouclé. « Il n’y a vraiment plus personne qui passe dans la rue. Ils sont en train d’attendre que ça se passe; même nous, qui travaillons juste au-dessus, on ne peut plus sortir dans la rue », confie Quentin, qui travaille non loin de là, à BFM TV. Magasins, restaurants, bars… Les commerces ont tous tiré le rideau pour l’instant.

19:29 – Les motivations de l’assaillant restent « floues »

Que veut l’individu armé d’une bombe qui retient plusieurs personnes dans le Xe arrondissement de Paris ? Une source proche du dossier a expliqué au Parisien que les négociations étaient  très compliquées. Pour l’instant, ils savent juste qu’il souhaite parler avec l’ambassadeur d’Iran, mais ses motivations restent « floues », selon elle. La piste terroriste n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant.

19:14 – Une personne a pu échapper à la prise d’otages

Alors que le forcené venait d’arriver sur les lieux de la prise d’otages, se faisant passer pour un livreur de repas, une personne a pu s’enfuir, a indiqué franceinfo. Cette personne s’est d’abord battue avec le preneur d’otages avant de prendre la fuite.

19:10 – Prise d’otages : une opération de déminage se tient prête

Alors que le preneur d’otages a fait savoir qu’il possédait plusieurs armes et une bombe, les policiers de BRI qui sont sur place ont dépêché une opération de déminage. Les démineurs se tiennent prêts à intervenir mais pour l’heure, impossible de savoir si le forcené dispose réellement d’une bombe.

19:01 – Les « motivations encore floues » du preneur d’otages

Cela fait désormais près de trois heures que le forcené détient trois personnes en otages dans un immeuble du Xe arrondissement de Paris. Il est pour l’instant difficile d’établir les motivations de cet homme, qui a seulement réclamé vouloir remettre une lettre à l’ambassadeur d’Iran. « Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un déséquilibré aux motivations encore floues », ont indiqué des sources policières citées par l’AFP.

18:34 – Prise d’otages : il y aurait une troisième personne

Alors qu’une première information nous était parvenue selon laquelle deux personnes étaient prises en otages par le forcené, il semblerait que les otages soient au nombre de trois, indique BFM TV

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *