Après « l’huile-Diobass »; c’est le lancement de « l’oignon Diobass » par le ministre du commerce

(Frédéric DIALLO)-LANCEMENT  DE LA COMMERCIALISATION  DE L’OIGNON DE DIOBASS.

Après « l’huile-Diobass »; c’est le lancement de « l’oignon-Diobass » et le ‘chips-Diobass par le ministre du commerce, Alioune SARR.

Avec une superficie de 100 hectares, le complexe agricole de Ngolfagning dans la commune de Notto-Diobass, génère 300 emplois, dont les travailleurs sont rémunérés journellement 3.000frs Cfa le sillon. C’est un travail à la tache; avec un petit effort, le gain peut dépasser ce montant précisé.

Dans cette surface, il est cultivée plusieurs variétés, comme le choux, l’aubergine, la tomate; de la pomme de terre, mais l’oignon est la culture principale dont la production de cette année dépasse les 500 tonnes.Ont pris la parole ou interviewés; le gérant Hans HAM (Hollandais), le directeur de l’exploitation SFC/Bejo Alassane NDIAYE et le ministre du commerce, Alioune SARR.

A Sesséne, il a été inauguré, l’atelier de coiffure équipé par le maire ministre qui demande aux populations féminines d’être les premières clientes et de savoir que la mairie souhaite qu’au fil du temps transformer cet atelier en centre de coiffure.La gérante a répondu aux questions des journalistes.

A Baback où les légumes et les fruits sont transformés, il a été découvert le chips-Diobass qui fera du bien aux petits séréres du coin. Là aussi, ont répondu aux questions; Madame SEYE, le formateur Mr Diouf, le sous-préfet qui a apprécié et enfin le ministre Alioune SARR, qui dans son intervention, veut que le Diobass participe aux différentes foires organisées dans le pays et même en dehors du Sénégal.

 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *