Poponguine 2018-130eme édition : « ô Marie aide nous à dire OUI au Seigneur 

(Frédéric DIALLO & Fatima NDONGO)-Poponguine 2018-130eme édition : « ô Marie aide nous à dire OUI au Seigneur ».

1750 marcheurs venus des diocèses de Thiès et Saint-Louis repartis en 35 groupes ont quitté Thiès à 4heures du matin au point de départ habituel : le stade Lat-Dior pour rallier Poponguine.
En cours de route ; les marcheurs n’ont pas eu aucun problème majeur, sauf une fille qui a été piquée par des abeilles et qui ; pour le moment bien suivie médicalement. Dieu Merci !
Lors de la pose des marcheurs à Kignaboure, Mr Joseph Gomis qui fait partie de la section médicale a eu à déplorer le manque d’ambulances. Selon lui, les quatre ambulances qui leurs a été remises ne suffisent pas pour encadrer plus de milles jeunes. Il a également déploré le manque de médicaments et demande à l’état de faire un effort de plus, car ce n’est pas à l’église de le faire, mais l’état.
Par rapport à l’encadrement des marcheurs, les pèlerins ont magnifié les efforts fournis par les autorités. La procession a été bien sécurisée.

 

 

Thierno SALL secrétaire général Croix Rouge Sénégalaise dans l’interview qu’il a accordé aux journalistes de 2stv , Ici TV,Révélations-medias.com, Lemiroir1.com, a parlé de l’application gratuite que la croix rouge sénégalaise a bien voulu offrir aux sénégalais, pour qu’ils soient au diapason de tout ce qui se passe dans les 14 régions et 45 départements.Il suffit d’avoir le lien sur lequel, il suffit de cliquer et suivre les instructions pour savoir tout sur ton pays.

Le chargé de communication-marketing de la croix rouge sénégalaise, Fally SADIO: »Après la Côté-d’ivoire premier pays africain à bénéficier de cette application, le Sénégal vient en seconde ligne pour avoir ce système d’alerte efficace; renforce la connaissance  et  donne une certaine visibilité aux produits de la croix rouge  que tout sénégalais doit connaître ». 

Le chargé de communication des marcheurs des deux diocèses de Thiès et de Saint-Louis, Abel TINE est revenu sur la marche: cette année comme l’année dernière, a réussi sur tous les plans. Je n’ai constaté aucun incident et en plus , les gendarmes ont bien encadré la marche. J’espère dire merci aux autorités et le mot que je dois leurs dédier ».

Le capitaine du service d’hygiène, Lansana MANE. Lors de son interview est revenu sur le rôle que le service dont il dirige. C’est de contrôler tout ce qui est aliment, médicaments, propreté, avant, au cours et après l’événement. Il a aussi parlé du double travail que font ses hommes vu la situation de deux manifestations religieuses de deux religions différentes; le pèlerinage marial de Poponguine et les 4 Raakas de Nguékhokh de la famille SAKHO. Selon, Mr MANE pour le moment, il n’y a rien à signaler. 

Joseph GOMIS, un des chargés  de la section médiale, a vu le contraire, car il demande aux autorités sénégalaises d’augmenter les ambulances , car 4  ne font pas l’affaire de plus de 1.000 personnes.Il est mieux d’en avoir au moins 6. Par rapport aux médicaments; il en manque énormément, car avant même d’arriver au point où les marcheurs doivent manger et se désaltérer , il n’avait plus de médicament.Il demande,à qui la faute? Pas à l’église, c’est l’état qui doit se charger de ravitailler les marcheurs en médicament.Il souhaite que l’état augmente le quota, pour mieux protéger les marcheurs. 

Un jeune marcheur du Diocèse de Thiès, originaire de Sébikotane; Henry Raymond TINE animé assiduité de sa croyance en Marie, doit venir à Poponguine pour prier Marie, sur qui il compte beaucoup et se prosterne.

Mlle POUYE de Thiès, est l’une des jeunes filles qui en est à sa deuxième édition et compte en faire autant, car Marie est en elle. Elle demande aux personnes de son âge de tout faire pour ne pas rater ce pèlerinage qui purifie et laisse en vous Marie.  

 

 

 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *