Mondial 2018: le Sénégal d’Aliou Cissé devra batailler

mediaAliou Cissé lors de la CAN 2017 au Gabon.RFI/Pierre René-Worms

Après le tirage au sort qui a eu lieu à Moscou le 1er décembre, le Sénégal se retrouve dans le même groupe que le Japon, la Pologne, et la Colombie. Siles Lions de la Téranga ne partent pas favoris, une qualification pour un éventuel huitième de finale n’est pas à exclure selon le sélectionneur Aliou Cissé.

De notre envoyé spécial à Moscou,

On avait laissé Aliou Cissé un soir de janvier à Franceville, la mine triste, après une défaite en quart de finale face au Cameroun lors de la CAN au Gabon.

Un groupe équilibré mais difficile

A Moscou, celui qui avait également vécu un quart au Mondial 2002 avec les Lions sénégalais semblait serein, malgré le défi qui l’attend : faire aussi bien en tant que sélectionneur. Au moins un huitième de finale ! Aliou Cissé fait partie des sélectionneurs qui ont vécu des émotions sur le terrain et cela peut apporter beaucoup à son groupe.

« C’est un groupe équilibré mais difficile ! », avance l’ancien Lion de la Téranga qui pointe la Colombie en « équipe favorite ». Bien sûr, les Sénégalais ne partent pas favoris, mais tout est permis. « On a la chance d’avoir joué une Coupe du monde et c’est sur cette expérience que l’on va s’appuyer. C’est ce que l’on essaye de faire depuis trois ans ».

Le Sénégal dispose d’une jeune équipe qui a « progressé ces dernières années » selon Aliou Cissé. « La Coupe du monde doit nous permettre de préparer encore mieux la prochaine CAN en 2019 », précise-t-il.

« Il y a un coup à jouer, même si en matière de football, rien n’est acquis », prévient Aliou Cissé, qui ira en Russie « sans complexe, avec des arguments, et beaucoup de détermination ». « Je connais bien le Sénégal. Notre façon de nous débrouiller face à des joueurs qui font presque deux mètres sera importante », a commenté Vahid Halilhodzic, sélectionneur du Japon.

Aliou Cissé va s’atteler désormais à préparer ce Mondial pour faire du mieux possible comme les 31 autres nations. Il pourra compter certainement sur Sadio Mané, joueur clé de Liverpool, un des arguments des Lions de la Téranga. Et aussi sur Keita Baldé, l’attaquant de l’AS Monaco, qui pourrait bien être une des attractions du prochain Mondial.

Keita Baldé, révélation du Mondial ?

Né il y a 22 ans en Espagne et formé au FC Barcelone, Keita Baldé avait opté pour les Lions de la Téranga en 2016.  Pour Diomansy Kamara, ancien international sénégalais, Keita Baldé à « la vitesse, la technique, la percussion et la prise de risque ».

« Diao (Keita Baldé ) est en train de tracer sa voie, expliquait en janvier dernier à RFI Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football. On savait, comme le dit le coach, que c’était une pépite. Maintenant, il faut l’encadrer et surtout lui laisser le temps de grandirSi on lui donne ce temps, avec Sadio Mané et aussi Ismaël Sarr, le Sénégal aura de quoi faire demain en attaque. Il représente notre avenir. »

Keita Baldé aura en tout cas la lourde tâche de faire briller le Sénégal et le football africain en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *