DIRECTION DE L’AGENCE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE

 « Un politicien n’ayant pas le profil de l’emploi à la  place des vrais acteurs ».

(Par Abadiada):Administrée par des forestiers depuis sa création, l’agence pour la grande muraille verte va atterrir entre les mains d’un « économiste », militant de l’APR. Ce qui, aux yeux de nombre de forestiers, qui s’aperçoivent désormais à la lisière de la Grande Muraille Verte, est une « véritable gageure », alors que des techniciens chevronnés sont en service dans cette dite agence.

 

La Grande Muraille Verte est une initiative des chefs d’Etat  Abdoulaye Wade, Olusegun Obasanjo, Thabo Mbécki et Abdelaziz Bouteflika, qui, conscients de la gravité de l’avancée du désert, avaient, en 2005, pensé mettre en place une stratégie pour contrecarrer ce phénomène. À terme, 545 km doivent être reboisés, de la commune de Léona sur l’océan atlantique (région de Louga) à Bêlé, la frontière avec le Mali. L’agence en charge du projet a élaboré un plan stratégique de développement de cinq ans, 2016-2020. C’est ainsi qu’un  contrat de performance a été signé avec l’Etat du Sénégal pour une durée de 3 ans, avec des indicateurs techniques, de gestion et de service public. Le budget qui était de 1 milliard 100 millions FCFA en 2016, va passer à  1,35 milliard FCFA, et en 2018, à 1,6 milliard FCFA.  L’Union européenne pourrait remettre  5 milliards FCFA pour deux projets différents, l’un pour deux ans et l’autre pour quatre  ans. L’UEMOA va aussi mettre 4 milliards FCFA au profit des 4 pays traversés par la muraille et membres de l’Union. Un financement de la Banque islamique de développement pour 100 milliards FCFA pour tous les pays est aussi à l’étude. Et des forestiers de se demander « si cette manne financière n’expliquerait, en partie, les raisons qui ont commandé la décision du président Macky Sall de confier la direction de l’agence de la grande muraille verte à un politicien, membre de son parti ».  Ils pensent que « Amadou Ngagna Cissé, qui est mis à ce poste pour remplacer le colonel Pape Waly Gueye, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite depuis maintenant 2 années, n’a pas le profil de l’emploi ». Des indiscrétions confient d’ailleurs qu’il serait un proche  d’Abdourahmane Seck, plus connu sous le nom d’Homère de Rufisque, qui n’est rien d’autre que le beau père du chef de l’Etat. « Ce choix constitue une  première dans l’histoire de cette agence », remarquent nos forestiers, qui ne manquent pas de s’offusquer : « Macky Sall aura laissé les techniciens et misé sur les politiques, comme il l’a fait avec l’agence des éco villages. Depuis l’avènement d’Abdoulaye Bibi Baldé au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, ce sont des nominations politiques, régionalistes, avec des profils douteux. Des retraités qui bénéficient de contrats  juteux au niveau de certaines Directions au moment des jeunes ne cherchent qu’à servir. Des conflits en permanence avec des Directeurs nationaux pour des questions d’affectations d’agents, une tâche qui est du ressort exclusif des Directeurs dont les agents sont régis par un statut paramilitaire ». Ils considèrent que « ce Ministère souffre des errements, du pilotage à vue et du tâtonnement de ces dirigeants dont certains sont parachutés sans les anciennetés requises ». Et de se demander « si celui qui disait que le Ministère de l’Environnement est dirigé par un incompétent n’avait il pas raison » ?

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE