MEETING DU GRAND PARTI A NOTTO DIOBASS : LES CLOWNERIES DU  MINISTRE ALIOUNE SARR  DEVANT DR MALICK GACKOU.

Quelle mouche a donc  piqué le ministre du Commerce et responsable départemental de l’AFP à Thiès, M. Alioune Sarr, au point de choisir de se rabaisser, tel un excellent numéro de clown, devant le président du Grand parti, Dr Malick Gackou, qui présidait ce dimanche 23 avril un meeting organisé à Notto Diobass par l’ex-présidente du mouvement des femmes progressistes du département, Maryvones Gningue. Une dame qui, aujourd’hui, exerce les mêmes fonctions pour le compte du Grand parti. La manifestation était organisée sur un terrain nu, face à la maison du ministre Alioune Sarr, voisine de celle de son ancienne camarade de parti et nouvelle patronne des femmes du Grand parti dans le département. Et c’est juste au moment où Dr Malick Gackou arrivait avec sa forte délégation que le ministre Alioune Sarr, accompagné lui aussi d’une importante délégation revenant d’une tournée dans le Diobass, s’est pointé. Et pendant que l’assistance croyait qu’il était juste de passage, pour traverser et regagner sa demeure, le responsable départemental de l’Afp, une fois à hauteur du meeting, face au Dr Malick Gackou, a campé sur les lieux avec ses militants, comme s’il était animé d’une volonté de saboter la tenue de rencontre politique de l’opposition. Grand moment de confusion ! De part et d’autre fusaient les sirènes, les sifflets, le son des tam-tams et des klaxons de véhicules, ce dans un tohu-bohu indescriptible. Impossible de percevoir les quelques mots prononcés par le patron du Grand parti. Un moment, le ministre Alioune Sarr est même sorti de son véhicule pour exécuter quelques pas de danse sérère, le «Mbilime». Il ne quittera le lieu du meeting avec ses hommes qu’à la fin de la séance pour regagner à pied son domicile. Malgré cette perturbation, Dr Malick Gackou s’est réjoui du fait que «le Grand parti se porte à merveille dans le département de Thiès». Il a chaleureusement salué l’ensemble des patriotes du Front pour la défense du Sénégal, Manko Wattou Sénégal, et rappelé à ces derniers «la mission que nous avons ensemble dans la solidarité, la main dans la main, de travailler, de triompher de tout uniquement pour le Sénégal». L’enfant de Guédiawaye s’est aussi beaucoup soucié de «la sauvegarde des valeurs intrinsèques à même de permettre au Sénégal d’être une nation de paix, de démocratie et de liberté». Binta BA (correspondante)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE